La souche Zkittlez a fait beaucoup parler d’elle ces dernières années et depuis sa première place à la Emerald Cup en 2016 ou ses 1ères places Indica aux Cannabis Cups de San Francisco et du Michigan.

Son prix peut atteindre des sommets jusqu’‘ à 45 Euros /Gr dans les coffees shops européens lorsque elle arrive de Californie.

 

Génétiquement Zkittlez ‘la capricieuse’ est issue du travail des crews 3rd Gen Family et Terp Hogz., c’est un mélange 70% Indica et 30 % Sativa, issue de souches assez connus dans le milieu  : la Grape Ape et la grapefruit.

Pourtant après smoke test et connaissant bien ces 2 souche fruitées, nous ne retrouvons que peu de traits organoleptiques ‘’ Grape ape ou Fruit’’ dans la zkittlez.

Surement du à l’influence de la 3 eme souche totalement secrète qui a donné naissance à cette star du bocal en verre.

 

 

Si chez Seedsmag nous l’avons surnommé ‘la capricieuse’, c’est que nous savons de source sure que la génétique originale reste compliquée à cultiver, breeder et même à garder en stade végétatif.

C’est une plante qui s’adresse aux cultivateurs experts, ce qui explique la grande difficulté à la trouver sous sa forme originale, en clones ou graines qu’elle soit régulières ou non.

Peu de cultivateurs ont la maitrise nécessaire pour atteindre de bons résultats avec ce genre de souche dans son état originale la plus pure.

Mais des travaux de croisements sont en court ; visant à la la rendre plus vigoureuse tout en gardant sa signature organoleptique si particulière et son effet plus proche d’une Sativa que d’une indica. : Clairvoyant, happy et tellement agréable.

 

Après différents Smoke test confortablement installé dans nos sociales clubs barcelonais favoris, nous avons testés différentes Zkittlez : soit directement arrivé de Californie, soit très bien cultivée à Barcelone (par le Crew Paisa Grow entre autres).

 

En bouche nous retrouvons d’abord cette saveur typiquement américaine et liquoreuse qui sévit depuis quelques années.

Mais avec une signature typique et complexe en deuxième temps, qui nous rappel ‘le parfum ’et les fleurs de printemps, mêlées aux arômes de bonbons chimiques qui persistent sur le palais.

.

Pour certain c’est un délice pour d’autre non ; mais tout le monde s ‘accordera à dire que son arôme est caractéristique et ne se retrouve nul par ailleurs.

Sa difficulté de culture et sa petite productivité comparée a une Og Kush ou une Critical en fond une des souches les plus recherchées et les plus chères.

 

Steeve jackal