Bienheureuse Jeanne la pleureuse !

Outre sa beauté inégalée et son parfum divin, Juanita La Lagrimosa reste la grande actrice de la révolution d’une molécule qui fait beaucoup parler d’elle dans le monde cannabique et thérapeutique. Le long travail de passion mis en œuvre par son créateur et les gènes qu’elle contient furent offerts à un large patrimoine de variétés riche en CBD.

 Jimi, de la banque de graine Reggae Seeds, est un sélectionneur (breeder) émérite qui a su croiser avec intention et attention un mâle puissant et ultra dominant au niveau génétique, avec son clone élite Rena Madre Original de chez Original Delicatessen Seeds.

 Ce  mâle (Mexicain/Afghan) d’une bonne structure et d’un arôme fort délicieux et peu courant était pourtant peu spectaculaire en taille, et offrait seulement quatre fleurs ouvertes, prêtes à polliniser. Un mâle petit mais costaud, de plus secrètement élevé en Cannabidiol (CBD). Il provenait d’un paquet de graine que Jimi avait pris à la banque Soma Seeds lors de la première Spannabis. C’était la délicieuse New York City Diesel reconnue dans le monde entier. Juanita La Lagrimosa porte donc en elle des origines, Mexicaine, Congolaise, Réunionnaise et Afghane. Cette pépite de CBD à dominance Sativa, est une grande plante, d’une structure solide et au port retombant. Elle est très productive et bénéficie d’une courte floraison qui dure 60 à 65 jours. Ce temps de floraison est d’ailleurs étonnamment court pour une Sativa et ce végétal rustique se défend des attaques fongiques et de nuisibles.

 Jeanne La Pleureuse, quel nom atypique pour une plante ? Jimi explique : « Oui, en fait Juanita est une plante qui possède la capsule de la résine très fine et rien qu’en la touchant, vous avez les doigts mouillés, peu importe si elle est sèche ou verte. Nous étions en train de faire un joint de cette variété et je me suis rendu compte de cela, mon ami a dit que j’avais l’air d’avoir pleuré, nous avons ri et j’ai dit « Juanita la Lagrimosa » et de là est venu le nom ». (1)

 

 La Juanita de Reggae Seeds offre de puissante sensation de détente physique ce qui en fait une variété thérapeutique parfaite avec un ratio 1.1 de 10% de cbd pour 10% de thc (analyse moyenne Reggae Seeds). Cette Sensemillia développe une énergie saine, renforcée par des aspects sensuels intéressants. Ce qui permet de nombreuses activités et un bel esprit de fête entre amis. En somme un « high » cérébral, énergisant et euphorisant, l’on dit qu’elle rend bavard !

Pour un usage personnel, elle permet de s’élever avec un esprit clair et léger, la Juanita est alors idéal pour les activités méditatives.

 L’inflorescence de la Juanita La Lagrimosa nous enivre d’un arôme citrique de Haze profond. Son goût étonnant fusionne entre des notes de citron, de bois de pin, d’encens et d’épices. Un cocktail organoleptique si magique en bouche, cette plante vertueuse et savoureuse ne vous laissera pas indifférent.

 Encore une fois, cette variété reste exceptionnelle, car elle offrirait de grandes vertus thérapeutiques.

 Le CBD est en train d’apporter de nombreux bienfaits aussi bien au niveau récréatif que médicinal et comme le dit Jimi : « Actuellement, nous pouvons dire que 95% des génétiques de CBD qu’il y a sur le marché proviennent de mon indoor, pour moi, c’est une immense fierté ». (1)

 Juanita La Lagrimosa a gagné la Cannabis Parade 2010 (Cannabiscafe) et de nombreux autres prix au fil des expos et cups qui ne cessent de croître.

 Dans les backs de Reggae Seeds, La Juanita est notamment la mère de la variété Dancehall, élue première dans la catégorie culture intérieur Bio de la Cannabis Champions Cup 2011.

 Mais dans le merveilleux monde de la Maria, il y a parfois échos de sacrées et confuses histoires concernant les aspects de créations, partage et utilisation de génétiques.

 Ce qui fut le cas avec dirons-nous, la cousine de la Dancehall, dénommée Cannatonic par Resin Seeds. Cette génétique fortement reconnue dans le monde doit beaucoup à La Juani CBD. Elle devrait toujours être rangée au rang d’honneur du début de l’histoire de la Dulce Canna, la Picantona et tant d’autres. Citons également la fameuse ACDC et ses nombreux phénotypes, mère de clones élites médicinaux et infusant donc les gènes de la Juanita.

 On ne peut donc que redire que les génétiques CBD Rich de Resin Seeds et d’autres semenciers « ont été misent en évidence et se sont développées à Girona (NDLR, ville où a grandi Reggae Seeds), en Catalogne avant de se populariser et d’arriver à leur statut actuel ». (2)

 Notons l’excellent travail de Dinafem qui a su « booster » le développement de la vague CBD de part ses travaux scientifiques avec le Dr. Ananda et l’art de la sélection (breeding) des Dr. G13 et Dr. Kush tout en honorant la base de travail de Jimi de Reggae Seeds avec la Juanita et la Dancehall, de part l’acquisition d’un lot de 4000 graines de cette dernière en 2012.

 L’officinale, la vertueuse et si merveilleuse Juanita La Lagrimosa, est à chérir, à collectionner dans tous jardins médicinaux du monde.

 Nous attirons votre attention sur le fait que toutes les informations en rapport avec la médecine et la vertu des plantes ne sont données qu’à titre informatif, et que la germination est interdite dans certains pays tel la France où nous ne pouvons que mettre en vitrine pour collection et sauvegarde génétique, ces graines si précieuses.

Botaniquement,

 Botaquantik.

(1) www.dinafem.org/fr/blog/reggae-seeds-cbd-interview-kalijah-juanita-lagrimosa-cannabis/

(2) www.alchimiaweb.com/blogfr/juanita-lagrimosa-10-ans-de-cbd/s